Mort d’un Gypaète barbu issu du projet sur une éolienne aux Pays Bas !

Il s’agit de la deuxième donnée connue d’un Gypaète barbu victime de parcs éoliens en Europe.
Ce nouvel oiseau victime d’une éolienne est issu de l’important programme européen de réintroduction du Gypaète barbu entre les Alpes et les Pyrénées (LIFE GYPCONNECT- GYP’ACT).

Il était prénommé Roc. Il s’agissait d’un jeune Gypaète barbu libéré au sein du Parc National des Cévennes, le 9 mai 2022 en Lozère dans la cadre du projet LIFE GYPCONNECT. Il s’agissait d’un mâle, originaire du zoo d’Ostrava, en République-Tchèque. Il est né le 01/02/2022, et venait de fêter son 16ème mois d’existence. Il avait pris son premier envol le 10 juin 2022 et après avoir évité plusieurs éoliennes lors de son excursion dans le nord, il est mort le 10 juin 2023, à environ 50 km au nord-est d’Amsterdam sur la commune de Zeewolde dans la province néerlandaise du Flevoland.

JPEG - 1.1 Mio

Après sa libération il y a près d’un an, il avait rejoint les Alpes durant l’hiver. Au printemps, il avait entamé un tour de France et avait même visité la région parisienne. Il était ensuite retourné dans les Alpes, pour dès la fin du mois de mai élargir sa pérégrination vers le nord jusqu’à Bremerhaven (Allemagne), près de la mer des Wadden. Reparti vers le sud, il a ensuite franchi la frontière néerlandaise le vendredi 9 juin...
MPEG4 - 7.5 Mio

Considérant les velléités de développement éolien en France, ce dernier évènement doit nous inciter à alerter la puissance publique et les industriels de la filière des risques de mortalité de nouveaux Gypaètes barbus, ces prochaines années, au cœur des territoires de présence de l’espèce en France.
Il est effectivement à craindre la mortalité d’oiseaux également adultes dont des oiseaux reproducteurs ce qui pourrait précipiter l’espèce dans une nouvelle phase d’extinction et ceci même alors que les populations de l’espèce ne sont pas encore restaurées !

Pour en savoir plus l’article de la VCF et du PNC

Documents associés :

Partager :