Premier retour des déplacements des 16 vautours fauves équipés dans l’Aude en juin

Début juin, 16 vautours fauves ont été équipés de balises GPS dans l’Aude. Un mois après, les premiers retours sont déjà prometteurs

Le 5 juin 2023, dans la Haute-Vallée de l’Aude, 16 vautours fauves ont été équipés de balises GPS. Cette manipulation répond à plusieurs objectifs : le premier est de mieux connaître les déplacements des oiseaux dans le département de l’Aude et entre les massifs. Ensuite, capturer des oiseaux nicheurs localement permettra de mieux caractériser les prospections alimentaire pendant et en dehors de la période de reproduction. Enfin, l’équipement de ces oiseaux rendra possible une surveillance active sur le territoire concernant les risques de mortalité. Cette action s’inscrit dans une démarche collective entre les partenaires du LIFE où des oiseaux seront équipés sur les 3 massifs en partenariat avec l’équipe d’Olivier Duriez, Maitre de conférences à l’université de Montpellier (CEFE CNRS).

Les oiseaux ont été capturés via une cage en grilles métalliques installée sur une placette d’équarrissage naturel dont seul la porte et le toit sont amovibles. La fermeture est déclenchée manuellement depuis un affût à proximité. Afin de s’assurer que les oiseaux viennent se nourrir dans la cage le jour des captures, les vautours ont été habitués à rentrer plusieurs semaines auparavant par des dépôts alimentaires réguliers.

En 2021, 10 vautours fauves avaient été capturés et équipés dans le cadre du LIFE GYPCONNECT. Les données acquises via l’équipement de ces 10 vautours ont permis de nous éclairer sur leurs habitudes bien que la majorité d’entre eux nichent en Espagne. Cette année, parmi les 16 équipés, 12 semblent être nicheurs dans l’Aude, dont 2 dans des secteurs où la nidification de Vautour fauve était suspectée, mais non avérée. En période de reproduction, la majorité des vautours équipés utilisent le réseau de placettes d’équarrissage naturel audois même s’ils sont nicheurs en Espagne. Certains se sont même déplacés jusqu’aux portes des Cévennes en moins de 24h ! Enfin, un des vautours se déplace régulièrement dans une zone peu habituelle en dehors des secteurs de prospection alimentaires connus. Deux gypaètes barbus ont également été vus ensemble dans cette zone, il y a peu.

Un grand merci à tous ceux qui ont permis que les captures se déroule dans les meilleures conditions, à savoir l’équipe du CEFE, les vétérinaires du CNITV et de l’ENVT et enfin les bénévoles et salariés de la LPO Occitanie DT Aude.JPEG - 2.1 Mo

Partager :